Gaz Coombes, Maroquinerie

Gaz Coombes nous sort un rock Super gras à la Maroquinerie

Nous voilà tous réuni pour voir le chanteur de Supergrass, Gaz Coombes dans une maroquinerie blindée de fan. Et à le regarder ils ont l’air d’être venu pour SuperGrass, groupe des 90’s …  Je vous laisse faire le calcul pour la moyenne d’âge ! Fans de la première heure, beaucoup sont encore en costume, mais qu’importe, ils savent donner de la voix lorsque l’homme aux rouflaquettes les plus connues du Rock’n Roll arrive sur scène.

On le sent complètement sûr de lui à l’heure d’entamer sa set list. Gaz Coombes, c’est un rock alternatif et puissant qui nous scotch dès les premiers accords. Ce n’est plus la Brit Pop que l’on pouvait connaitre de Supergrass, il nous le prouve dès le début quand sonne le très bon « Sub Divider ». Les applaudissements suivent et on reste captivé par la prestance de ce grand monsieur. Très humble sur scène, il n’oublie pas de remercier son public et de montrer son étonnement au moment de voir la salle pleine. « You’re still here », et on a bien fait d’être là ! Chaque « Alright ! » de satisfaction donné à la fin de ses morceaux provoque un sursaut d’excitation à l’idée d’entendre une reprise du fameux tube de son premier groupe, mais il n’en sera rien. L’ambiance reste, pour notre plus grand plaisir, à la sauce Gaz Coombes.

Avec une batterie ultra imposante et des mélodies alternatives Gaz Coombes nous montre sa face cachée. Une puissance musicale qui nous ferait presque penser à David Penney. On sent que la période SuperGrass est révolue. Il réussit à s’en éloigner et à évoluer pour toujours plaire au même public qui semble fasciner et admiratif.

Les têtes se secouent, l’ambiance est rapidement montée et malgré quelques morceaux de pop lassants comme One of these days, il garde son énergie  pour nous envoyer un hot fruit impressionnant.  Menée par une batterie puissante et une basse envoûtante, Hot Fruit marque les esprits de tout le public.

On assiste à un vrai concert rock où les connaisseurs reprendront chaque parole, et où les autres auront fait une découverte scénique, et musicale qui les marquera. Gaz Coombes nous donne une vraie claque ce soir à la Maroquinerie.

Oubliez la fraîcheur de Alrigt, Gaz Coombes c’est une perle rock enivrante venue nous étonner avec un musique sombre qui nous ferait presque oublier d’où il vient. Un vrai Matador avec une volonté de passer à autre chose. Le chanteur d’Oxford a grandi, et on ne peut qu’en être ravi.

Maxime Fremy

Set list : Buffalo ; Sub Divider ; Seven Walls ; Needle’s Eye ; One of these days ; White noise ; The Girl Who Fell To Earth ; Fanfare ; Hot Fruit ; 20/20 ; Detroit ; The English Ruse ; To The Wire.

Encore : Matadar ; Break The Silence.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>