Kasabian, 8/11/14

Kasabian, un vrai grand groupe

Quand un groupe Anglais, réussi à vous livrer un set où 90% des chansons sont hurlées à tue tête par le public, vous pouvez dire que c’est un grand groupe. Voilà à quoi on a assisté Vendredi 7 Novembre, au Zénith de Paris, un concert de british, devenu légende.

Les Kasabian sont officiellement cinq, mais sept sur scène. Parmi lesquels un trompettiste, un batteur, un bassiste, un pianiste, un chanteur et deux guitaristes. Chaque instrument est important, grâce à cette collaboration, on assiste a de très jolies enchainements durant tout le concert. Ca commencera avec les deux premiers titres du dernier album, pour un début de concert optimal. (Shiva et Bumblebeee)

 » En prime, quelques surprises … « 

L’ambiance passe à son optimal en quelques secondes, et ne redescendra pas. Tous les plus gros titres de Kasabian sont enchainés à une vitesse hallucinante. On passe de Shoot the Runner à Underdog en quelques notes. Puis Eez-eh, puis Club Foot… Le concert ne se donne pas de pauses. L’énergie des artistes mêlés à une ambiance impressionnante, dans un Zénith blindé, nous donne une collaboration parfaite entre scène et fosse. Dans les gradins, tout le monde est débout du début à la fin. Les gens applaudissent et se prennent aux jeux du chanteur.

Mais ce concert nous réservera aussi quelques surprises. Durant le set, on aura le plaisir d’entendre une reprise de la mythique « When you’re strange », puis une autre reprise, de FatBoy Slim cette fois ci, avec la chanson Praise you. Un mélange de genre étonnant, mais qui convient à l’ambiance du concert. Quelques touches électro house, mêlés aux lasers en mouvement, donnaient une impression de club au Zénith. Kasabian a su se diversifier aux fils des années en adoptant les nouveaux styles musicaux en vogues, tout en gardant leur empreinte rock.

On terminera le concert avec le morceau Stevie, Vlad the Impaler puis finir sur L.S.F. Un vrai final qui marquera les esprits, puisque le public continuera à hurler le refrain dans la salle, et jusque dans le métro. Un vrai grand groupe, aisément comparable à des mythes tel que Oasis. Kasabian a su se diversifier aux fils des années en adoptant les nouveaux styles musicaux en vogues, tout en gardant leur empreinte rock british.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *