Le point Warm Up : Ollebirde

Le Point Warm Up : Ollebirde

En première partie du concert de BirdPen à la Boule Noire, c’est le jeune Ollebirde qui avait la charge de nous faire passer le temps avant le gros morceau de la soirée. « La critique est aisé mais l’art est difficile » nous dira Philippe Néricault Destouches.  Il faut assumer la facilité de certaines critiques, et c’est le cas avec Ollebirde qui avait la charge de nous faire passer le temps avant le gros morceau de la soirée.

Ollebirde nous a sorti une musique propre et académique. Seul sur scène, ses douces mélodies nous auront accompagnées le temps d’un début de soirée. Sa grande force fût de ne jamais sombrer dans le too mutch, en évitant ainsi l’écueil de beaucoup. Ce jeune artiste aura réussi à nous faire attendre sans ennui. Et si sa voix suave ne nous aura pas marqué outre mesure, il a fait le job. Et après tout, faire le job, c’est ce qu’on lui demande.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *