Le sourire au coeur du NJP, 12/10/15

Yaël Naïm et Pink Martini envoûte le Nancy Jazz Pulsation

Pink Martini

Pour débuter la semaine, le Nancy Jazz Pulsations voulait nous faire sourire. C’est chose faite avec la présence de la jolie Yael Naïm suivit de l’excellente Pink Martini. Une soirée sous le signe de la bonne humeur.

 Quelle joie de regarder chanter quelqu’un qui a le sourire aux lèvres.

Quelle joie d’entendre Yael Naim s’exprimer derrière son piano, devant un public silencieux et réceptif.

Il s’est passé quelqu’un chose ce lundi soir sous le chapiteau du Parc de la pépinière à Nancy. Alors que la Franco Israélienne égraine ses morceaux, on reste tous immobile devant tant de talent. A vrai dire, on ne sait plus si c’est de la pop, de la soul, du jazz, ou un savant mélange de tous ces styles. Entre fragilité et puissance, sa voix nous laisse bouche bée à l’observer, des frissons plein les bras.

Même au moment de reprendre le morceau Toxic de Britney Spears. Yael Naïm fait preuve d’une sensibilité déconcertante, où le simple fait de détacher de cheveux fait chavirer le cœur du public déjà conquis. Des moments nostalgiques au moment de reprendre « I Can’t Help Falling In Love » d’Elvis Presley, mais surtout des sourires.

La pop revient au cœur du concert avec notamment le morceau New Soul. On ressort du concert avec une seule idée en tête, regarder ses prochaines dates de tournées.

Redescendu de notre petit nuage Israélien, c’est le groupe Pink Martini et sa chanteuse China Forbes qui décorent la scène pour l’unique date en France du groupe durant l’année 2015. Accoudée à son piano, elle admire l’orchestre s’activer autour d’elle. De la trompette, au violon, en passant par la batterie, chacun y va de son solo et nous bluffent tour à tour.

Mais la maitre de cérémonie reste la pétillante China qui nous séduit avec son accent si caractéristique. Un concert placé sous le signe de la fête et de la bonne humeur.
L’ambiance est chaleureuse. Dans le public, on balance nos épaules de droite à gauche en se laissant emporter par la relation qui se crée entre le groupe et son public qui reprend en cœur des morceaux comme « Que sera… » ou encore « Donde Estas Yolanda ».

Ce soir, l’artiste était à la fois sur et devant la scène. Une communication et une entente avec un public attentif qui se termine sur une Standing Ovation bien méritée.

Que serait une fête sans un final Samba Brésilienne qui nous permet d’exprimer la joie dans laquelle on était pendant près de trois heures. Même Yaël Naïm et ses choristes rejoignent le groupe sur scène.

Un lundi soir au soleil pour le Nancy Jazz Pulsation. Des sourires, de la bonne humeur et deux artistes hors du commun. Le chapiteau restera envouté par cette soirée encore quelques heures.

Maxime Fremy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>